Accueil » Saga des marques » Michelin
Top
Les internautes qui ont lu cette Saga ont aussi lu.
Numéro : 75
Numéro : 65
Numéro : 56
Numéro : 50
Numéro : 39
Revue des marques : numéro 26 - Avril 1999
 

Saga Michelin

Michelin
Michelin à fond la gomme depuis 100 ans
Faire connaître par la compétition son avance technologique, une ambition qui habite Michelin depuis ses origines...

par Jean Watin-Augouard
Michelin   Michelin

Deux secondes seulement !
C'est le temps qui séparait, à la fin du Rallye du Portugal en , 1998, Didier Auriol du second. Après... 4000 km! "Qui, du chassis, du moteur, du pilote ou du pneu - Michelin en l'occurrence - a remporté la victoire ?", s'interroge Pierre Dupasquier, directeur de la compétition chez Michelin depuis trente ans!

Quelques années plus tôt... Charles Terront gagne le 9 septembre 1891 la course Paris- Brest-Paris. A l'arrivée, après 1 200 km, huit heures le séparent du favori, Gilles Laval et une journée sur le troisième! Ici, la cause semble entendue: la bicyclette du vainqueur est équipée du pneu " Démontable " Michelin créé la même année quand les concurrents roulent - encore! -avec des bandages pleins. La Manufacture, fondée deux ans auparavant (1), vient de prouver la supériorité de son produit sur le terrain le plus exigeant : celui de la compétition. Quinze minutes sont alors nécessaires pour réparer le "Démon- table " : la chambre à air et l'enveloppe sont maintenues à la jante par dix-sept boulons! Et Michelin de se singulariser -déjà! -par l'obsession du service apporté au client: l'année suivante, les boulons sont remplacés par deux clips et l~ temps de réparation est réduit à trois minutes. La preuve ?

Par la compétition! Pour tester leur invention, les frères André et Edouard organisent leur propre course, en 1892, entre Paris et Clermont-Ferrand et proposent d'équiper les vingt concurrents de leur pneu " démontable " Ils vont même jusqu'à semer sur le par cours des... clous! Vainqueur: Henri Farman, futur héros dans l'aviation. L'esprit Michelin se dessine: équiper de pneus tout ce qui roule aujourd'hui et roulera demain. Ce que résume le slogan d'aujourd'hui : " le génie de l'innovation au service de l'homme et de sa mobilité ".

Le pneumatique boit l'obstacle

Michelin
Après les cycles, les fiacres. 6000 " salons roulants" parisiens, ainsi, surnommés parce que les passagers peuvent parler à l'intérieur sans être dérangés par le bruit des roues sur les pavés, sont équipés dei pneus Michelin en 1903. Mais la grande aventure de la Manufacture est ailleurs qui entend prouver que la "voiture sans cheval" peut rouler sur de l'air! Un véritable défi au regard de la taille du marché: on dénombre en 1900, six mille cinq cents propriétaires et six cent dix- neuf constructeurs. Comment les convaincre ?

Par la compétition, bien entendu! André Michelin n'a-t-il pas déclaré, en 1893, lors d'une conférence à la Société des ingénieurs civils que" le pneumatique boit l'obstacle" ? En 1895, le marquis de Dion lui en offre un avec la course Paris-Bordeaux.
Michelin construit trois véhicules avec un châssis Peugeot et un moteur de bateau Daimler : l'Hirondelle, l'Araignée et l'Eclair. Les deux premiers ayant eu des problèmes techniques en rejoignant Paris, seul l'Eclair, ainsi baptisé parce que la direction mal ajustée le faisait rouler en zig-zag, participe à la course. "Qu'une voiture puisse rouler sur de l'air paraissait incroyable à l'époque et l'on pouvait lire dans les journaux que le public crevait en cachette les pneus pour vérifier si ce n'était pas une supercherie", raconte Isabelle Sauret, responsable du Musée Michelin.
Autre pari, celui- ci commercial, mais également audacieux: la Manufacture met en vente ses premiers pneus automobiles en février 1896 et, pour réussir le lancement, achète la production totale, pendant une durée de six mois, de deux constructeurs, Albert de Dion et Léon Bollée! Et quelle meilleure preuve apporter aux automobilistes que de payer de sa personne! Aussi André Michelin est-il des nombreuses compétitions et c'est au cours de l'une d'entre-elles que, pilote sur Panhard-Levassor, il est ainsi apostrophé par un concurrent, Léon Théry : " Tiens, voilà Bibendum ". Le gérondif latin, devenu nom, sera promis à une belle carrière pour devenir le personnage publicitaire le plus célèbre au monde.

Quand naît le stand

MichelinMichelin
" Aller toujours plus loin, favoriser la mobilité, offrir une meilleure tenue de route et un meilleur confort, tels sont depuis ses débuts les objectifs de Michelin ", résume Pierre Dupasquier. Et c'est de nouveau grâce à la compétition que la Manufacture teste, en 1905, son nouveau pneu" Semelle ". Une nappe croisée de coton et de caoutchouc naturel revêtue d'une nappe de cuir et munie de rivets d'acier collés lors de la vulcanisation peut convenir pour les particuliers mais glisse en compétition. Le "slick" (pneu lisse) est alors jugé plus efficace (2).

Une observation faite au cours de la dernière Gordon Benett - course organisée depuis 1900 par James Gordon Benett, fils du fondateur du New York Herald -qui se tient sur le circuit d'Auvergne en 1905. Les frères Michelin vont également se singulariser en créant l'ancêtre du stand automobile.
Il A l'époque, quand le pneu crève, on ne peut pas dissocier la roue du véhicule et la réparation doit donc se faire sur le véhicule. André et Edouard Michelin ont alors l'idée de bétonner des emplacements à différents endroits du circuit et de dédier à chaque emplacement, quatre équipes de trois personnes", explique Isabelle Sauret. Mais une polémique va naître dans la presse: les équipes d'assistance ont grandement aidé Léon Thery, vainqueur de la course sur pneus... Michelin. Elles seront donc interdites l'année suivante par l'Automobile Club de France: seuls le pilote et le mécanicien peuvent intervenir sur le véhicule. Et puisqu'on ne peut plus apporter d'assistance humaine au pilote, il lui faut une assistance technique. La jante amovible, ancêtre de la roue de secours, baptisée La Jante Miracle est inaugurée en 1906 sur le circuit de la Sarthe (futur circuit du Mans). Il ne fallait plus que trois minutes pour changer un pneu au lieu d'un quart d'heure. Sur les huit concurrents équipés par Michelin, sept seront parmi les... sept premiers du grand prix de l'Automobile Club de France. Vainqueur: Renault. C'est à cette époque qu'apparais sent les outils pour démonter le pneu dont la célèbre manivelle inventée par un ingénieur de la Manufacture.

Autant d'événements que les annonces publicitaires signées O'Galop vantent face à une concurrence qui a pour nom Dunlop et Continental. Elle se décline également à l'international depuis que Michelin est présent en Italie et en Angleterre (1905) et aux Etats-Unis (1907). Visionnaires, les frères Michelin n'ont pas les yeux rivés au sol. La compétition peut aussi avoir pour terrain d'expérience le ciel! Ils créent, en 1908, le grand prix du Puy-de-Dôme dont le défi consistait à rejoindre son sommet, depuis Paris, en six heures maximum. Récompense: 100 000 francs-or (soit l'équivalent de trois millions de francs 1999) (3). Retour sur terre, la même année, avec le pneu jumelé (une deuxième jante, à l'origine des roues jumelées pour camion), puis la roue acier démontable ancêtre en 1913 de la roue de secours (4).

Davantage de Confort

Michelin
Sculpture ou pas sculpture ? Un temps hostile, -" Vous semez votre argent sur la route ", prévient une réclame Michelin, alors dirigée contre son concurrent Dunlop -la Manufacture lance en 1917, de son usine américaine; le pneu à sculpture " Roulement Universel" (5). " il tranche par rapport aux pneus précédents par sa couleur -noire - due à l'utilisation du "noir de carbone, introduit par Goodrich en 1910, qui augmente la résistance à l'abrasion donc à l'usure ", explique Isabelle Sauret. Et Michelin de mettre plus que jamais l'accent sur la recherche. C'est, en 1919, la sortie du Câblé que la réclame vante ainsi: " le progrès le plus considérable réalisé jusqu'à ce jour dans la fabrication du pneumatique...plus souple et plus gros, boit mieux l'obstacle et diminue la résistance au roulement". La Manufacture compte alors 12 000 salariés mais aussi de nouveaux concurrents comme Goodrich et Firestone. Aussi renoue-telle avec la compétition en 1923 lors du lancement d'un pneu , révolutionnaire: le Confort, pneu à. basse pression. Cette année-là, Michelin gagne l'épreuve d'endurance aux Vingt-Quatre Heures du Mans avec la Chenard et Walcker. Le pneu muni d'un insert rigide fait son apparition en 1929 avec la Micheline ( 6).

Mais la crise économique n'épargne pas la société qui voit ses effectifs chuter de 16 554 personnes en 1929 à 8085 en 1935. Décédé en avril 1931, André Michelin ne verra pas les Citroen équipées de ses pneus, triompher lors de la Croisière jaune. Entré dans le capital de la firme automobile (7) en 1930, Michelin ferme la même année son usine américaine (pour revenir industriellement dans les années 70), ouvre en 1931 une usine à Karlsruhe en Allemagne et en 1933 en Espagne. Sur le plan des innovations, Michelin lance le Super Confort (pour les poids lourds), les gonfleurs en 1932, le pneu à lamelles (Super confort Stop) pour prévenir le dérapage, en 1934. L'année 1937 est marquée par de nouveaux pneus révolutionnaires: le Pilote, pneu sur une jante rigide dans les virages et allégé de 1,5 kg car les disques 4 l'intérieur ne sont plus pleins et le Metalic, premier pneu à carcasse d'acier, réservé aux poids lourds.
Michelin Michelin Michelin

ASM, ou la valeur pédagogique de la compétition

" Promouvoir une politique sportive ouverte au plus grand nombre pour initier et éduquer les jeunes. Participer aux compétitions nationales voire internationales qui sont une motivation irremplaçable pour les jeunes. Encourager pour tous les âges la pratique la plus large et la plus longue possible du sport ". Ces fondements de l'ASM, posés par Marcel Michelin en 1911, " nous les faisons plus que jamais nôtres ", souligne Jacques Champay, sixième président de l'ASM depuis sa création en 1911. Et de rappeler que " l'ASM tire son origine du Sporting club clermontois, créé au début du siècle et dont Marcel Michelin, fils d'André, est alors membre. Ce club se singularise par une course à pied, le tour de Clermont sans étape. Marcel Michelin perçoit très vite la nécessité d'offrir à la population un club réunissant plusieurs activités sportives. Le 12 novembre 1911, l' Association Sportive Michelin (ASM) est créée et Marcel Michelin en est son président. Trois disciplines sont alors proposées: course à pied, natation et football." L'objectif, rappelle Jacques Champay, n'est pas de créer un club pour promouvoir l'image Michelin mais pour animer une ville ".

De l' ASM à... l' ASM

Michelin
Changement en 1922 quand l' ASM devient l' ASM : le " M " ne signifie plus Michelin mais Montferrandaise. De fait, l'Union des fédérations sportives impose une stricte séparation entre l'association sportive et l'utilisation d'un nom commercial. Mais le club sera toujours dirigé par Marcel Michelin qui mourra en déportation en Allemagne en 1945. Aujourd'hui, le stade porte son nom." Le club connaît un véritable essor au sortir de la Seconde Guerre mondiale et compte aujourd'hui 14 disciplines sportives sur 25 hectares. Sur le plan du suivi médical, l' ASM est au premier rang des organisations sportives en France et le deuxième par ses licenciés au nombre de 3 500 ". Professionalisation du sport oblige, une SAOS (Société Anonyme à Objet Sportif) a été constituée en juin 1998 pour l'équipe de rugby." Mais nous restons vigilants pour éviter que l'élitisme n'occulte le principe d'un club omnisport et l'épanouissement de la personne ". Si Michelin reste l'un des principaux partenaires du club, ce dernier entend diversifier ses sponsors pour assurer son développement. Et, dans la mesure où les joueurs de l' ASM n'ont pas pour vocation de vendre des pneus, la communication de Michelin est toujours restée très discrète. S'ils ont des maillots aux couleurs jaune et bleu, celles de Michelin, ce n'est que depuis son centenaire que Bibendum s'affiche sur ces mêmes maillots. Au nombre des victoires dont l' ASM s'honore, le fameux " bouclier européen ", remporté par l'équipe de rugby, au stade Gerland à Lyon en mars 1999. " Cela faisait treize ans que l' ASM n'avait pas remporté de titre international", savoure Jacques Champay.

"X", la lettre la plus connue de l'alphabet

Michelin
Edouard Michelin meurt le 25 août 1940. Robert Puiseux, le mari de sa fille Anne, lui succède. Conséquence de l'embargo japonais sur le caoutchouc naturel, Michelin va durant les années noires, fabriquer des landaus pour enfant, des semelles, des imperméables, des jouets et la très célèbre " remorque Michelin ", Mais la société prépare dans le plus grand secret le pneu qui va révolutionner la conduite automobile durant les Trente glorieuses: le Radial.

" Jusqu'alors, le pneu conventionnel ou " diagonal " était constitué de nappes empilées les unes sur les autres en diagonal ", explique Isabelle Sauret. Découverte révolutionnaire de Marius Mignol, entré chez Michelin comme ouvrier typographe et devenu ingénieur. Son principe: dissocier le fonctionnement de la bande de roulement de celui des flancs. Ces derniers deviennent des amortisseurs quand la bande de roulement reste sur la route. Et l'inventeur de créer un pneu avec une nappe radiale en rayon. Déposé en 1946, le brevet. entre dans la légende en 1948 sous le nom du pneu " X" (" X " car les nappes sont croisées). Grâce à ce pneu révolutionnaire, le kilométrage est triplé et la " tenue de route nettement améliorée !

Et quel meilleur terrain que la compétition pour prouver l'excellence de ce pneu. Pierre Dupasquier se souvient : " A ses débuts, le pneu X décrochait en virage et était fragile aux flancs. Mais il décrochait aussi bien de l'avant avec une 203 Peugeot que de l'arrière avec la Dauphine! La voiture avait donc certainement une part de responsabilité.
Michelin

Bibendum, quand un buveur de bière devient un homme-pneu

Michelin
Quand une pile de pneus inspire la naissance de Bibendum ! Nous sommes en 1894 quand, visitant l'Exposition universelle et coloniale de Lyon, Edouard et André Michelin s'arrêtent devant les deux piles de pneus entourées d'un papier blanc qui ornent l'entrée du stand Michelin. Edouard suggère alors à son frère: " s'il avait des bras et des jambes, cela ferait un bonhomme ". Le temps passe quand en 1897, le dessinateur Marius O'Galop propose aux Michelin des projets d'affiches dont celle destinée à une brasserie munichoise et restée dans ses cartons. Où l'on voit un imposant buveur, une chope de bière à la main déclarant " Nunc est bibendum " , traduction : " l le moment est venu de boire " . Le personnage est trouvé! Et André Michelin conserve l'expression latine, se souvenant de son slogan " le pneumatique boit l'obstacle" lancé en 1893. Notre homme abandonne alors son bock de bière pour une coupe pleine de clous et de verre brisé. Il sera de tous les supports publicitaires de la marque, et ce, dans le monde entier.
Michelin
On a donc essayé de comprendre le comportement du pneu sur notre terrain de prédilection, la course, avec comme modèle une Alpine". Le Radial va très vite s'imposer dans toutes les courses: aux Vingt Quatre heures du Mans en 1951 avec la Lancia B20, -année où François Michelin (8) fait alors ses premières armes dans la société -, et entre 1965 et 1968 avec l'Alpine Renault. Quand Michelin entre en 1965 dans le capital de Kléber- Colombes et inaugure le centre de recherche de Ladoux, le Radial révolutionne le monde du rallye et donne à la 504 Peugeot ou à la Porsche de Jean-Pierre Nicolas les clés de la victoire. 1973 : Michelin décroche le titre de champion du mondé des rallyes avec l'Alpine- Renault. Et totalisera, de 1982 à 1998 treize titres de Champion de monde. Dans cette discipline, le Groupe a pu ainsi faire récemment la preuve de l'efficacité de son système ATS (Appui Temporaire Souple) : utilisé sur certaines spéciales du championnat du monde des rallyes, il permet aux pilotes de continuer à rouler en cas de crevaison.

La technologie radiale s'impose également en Formule 1 quand Michelin équipe Renault en 1977 à Silverstone en Grande-Bretagne. En 1978, Carlos Reuthmann fait gagner Michelin sur Ferrari au grand prix du Brésil. Et l'année suivante, Ferrari étrenne avec Michelin le premier titre mondial avec Jody Scheckter, lui-même champion du monde des pilotes. Après Nelson Piquet en 1983 (Brabham) et Niki Lauda en 1984 (McLaren), Michelin tourne la page de la Formule 1 en 1984.

Bibendum vu par Jean Todt

"...Michelin a toujours été à mes yeux synonyme du mot excel- lence. Ce nom me rassure. Je suis engagé dans la compétition automobile depuis trente ans. De 1966 à 1981, j'ai été coéquipier en rallye, le plus souvent sur des voitures qui rou- laient en Michelin; de 1982 à 1993, lorsque j'ai dirigé le département sport de Peugeot et de Citroën, j'ai suivi la conception de voitures avant de les amener sur le terrain pour les courses: elles étaient toutes équipées par ce manufacturier". (extrait de "Parlez-nous de lui, Bibendum vu par...)

Extension de marque

Michelin
Michelin où la volonté de satisfaire le bien-être de l'automobiliste et du transport en général. Le fameux "Guide rouge" apparaît en 1900 et les étoiles tant redoutées mais aussi attendues en 1926 (l'expression d'une autre compétition !).Il sera distribué gratuitement pendant les vingt premières années.
On peut lire dans la première édition: "le présent ouvrage a le désir de donner tous les renseignements qui peu- vent être utiles à un chauffeur pour approvisionner son automobile, pour la réparer, pour lui permettre de se loger et de se nourrir, de correspondre par poste, télégraphe ou télé- phone". Suivront le calcul d'itinéraires en 1908, les cartes routières en 1910, la numérotation des routes de France et les panneaux routiers en 1912 (Michelin perd le monopole en 1974), les Guides Régionaux ( 1926), ancêtres des Guides verts, et plus récemment les guides Escapade et Neos (Nord-Est-Ouest-Sud).
Michelin   Michelin

Pour revenir dans le monde des Vingt-Quatre Heures du Mans avec Renault et Didier Pironi, puis Mercedes avec Jean-Louis Schlesser champion du monde pilote et constructeur en 1989, l'année où le groupe rachète en 1989 la deuxième manufacture de pneus aux Etats: Unis et la cinquième du monde : Uniroyal Goodrich. Michelin sera également numéro un aux Vingt quatre heures du Mans en 1992 et 1993 avec Peugeot et Jean Todt. C'est au milieu des années soixante-dix que Michelin plonge dans l'univers de la moto: le Radial finit par s'imposer en 1985 avec Freddie Spencer sur Honda 500 cm3.
De 1974 à 1998, Michelin totalise pas moins de 59 titres de Champion du monde dans toutes les cylindrées, de la 125 à la 500 cm3. Mais également six titres de Champion du monde en Superbike depuis Honda en 1988, onze titres de Champion du monde en endurance moto remportés avec Honda et Suzuki de 1980 à 1998 et dix-sept titres de Champion du monde en Trial de 1981 à 1998. Invaincu depuis douze ans sur les pistes du Paris-Dakar dans l'ensemble des catégories (auto, moto et camion), Michelin apporte la sécurité aux motos grâce à son Bib- mousse qui permet aux pilotes de rallier les étapes sans souci de crevaison.
Et le vélo ? Avec le pneu Axial, Michelin remporte le Paris-Roubaix 1997. Il est également en 1998, avec le pneu Wildgripper, champion du monde de descente VTT avec Anne- Caroline Chausson et Nicolas Vouilloz. Si Michelin est présent dans toutes les disciplines (excepté le karting) et dans tous les pays du monde, ce n'est pas tant pour gagner que pour accompagner ses partenaires constructeurs. Dernière-née des innovations, le Pax System (pneu à accrochage vertical) qui va, comme le Radial, révolutionner la conduite. ( Pneu indéjantable, il permet, entre autre, la mobilité sur 200 km après crevaison.. Et le volume occupé par le 1 pneu dans la voiture est réduit car la roue de secours n'est plus nécessaire.
Une innovation qui permet de "battre le pneu Michelin de l'année précédente", un principe fixé par Edouard Michelin en... 1919.

Michelin  Le Pax System : beaucoup plus qu'un pneu  Michelin

Notes

(1) Fondateur de la dynastie Michelin, Aristide Barbier, constructeur de machines agricoles.
Avec son cousin Edouard Daubrée, propriétaire d'une sucrecrie en Auvergne, il de lance, en 1832, dans la fabrication d'articles en caoutchouc. L'histoire raconte que c'est en voyant sa femme, nièce de Charles Macintosh, l'inventeur en 1823 de l'imperméable, jouer avec une balle en caoutchouc qu'Edouard songe à ses nombreuses applications dont la " garniture des roues pour les voitures légères ". Les frères André et Edouard Michelin petits-fils d'Aristide Barbier, fondent Michelin & Cie le 28 mai 1889 et vont mettre à profit les découvertes de l'américain Charles Goodyear (le caoutchouc élastique en 1839), de l'écossais Robert William Thomson (le concept du pneu) et de l'irlandais John Boyd Dunlop ( le pneumatique à valve en 1888).

(2) Ce n'est que depuis 1998 que l'obligation d'avoir un pneu de sculpture est imposé en Formule 1.

(3) André Michelin écrira en 1912 une brochure imprimée à un million d'exemplaires et intitulée " notre Avenir est dans l'Air ".

(4) Michelin, 100 ans d'aventure, Herbert Lottman, p.133. Flammarion. Durant la Première Guerre Mondiale, Michelin construira 1 884 bombardiers Bréguet et près de 350 000 bombes.

(5) Auparavant, le pneu Michelin avait des " M " sculptés sur la bande de roulement, à des fins publicitaires, pour laisser une empreinte sur les routes en terre battue.

(6) Dotée d'un moteur Hispano-Suiza, la Micheline quitte la gare Saint-Lazare pour un parcours d'essai jusqu'à Deauville le 10 septembre 1931

(7) Entré dans le capital de Citroën en 1930, Michelin en devient actionnaire majoritaire en 1935. La traction Avant sera la première voiture utilisée pour mesurer la pousée de dérive . On doit à Pierre Michelin (décédé en 1937), FILS D4Edouard ? d'avoir inititié, avec Pierre Boulanfer, le projet TPV (tout Petit Véhicule), future 2CV présentée au salon de l'automobile en 1948. L'aventure durera jusqu'en 1976 date à laquelle Michelin vend Citroën à Peugeot.

(8) François Michelin, fils d'Etienne (mort dans un accident d'avion en 1932) et petit-fils d'Edouard. Il devient co-gérant en 1955

Bibliographie

• Bibendum, publicité et objets Michelin, Pierre-Gabriel Gonzalez, Editions du collectionneur, 1995.

• Le grand siècle de Bibendum, Olivier Darmon Editions Hoëbeke, 1997.

• Bidendum à l'affiche, cent ans d'Image Michelin, Pierre-Gabriel Gonzalez, 1998.

• Michelin, 100 ans d'aventures, Herbert Lottman, Flammarion, 1998.

• Parlez-nous de lui, Bibendum vu par … Textuel, 1998

Le Code de la propriété intellectuelle n'autorisant, d'une part, que les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privée du copiste et non destinées à une utilisation collective, et d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayant cause est illicite. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle
Bot
Rechercher

Newsletter

Restez informés sur les nouveaux articles disponibles depuis le site. Inscrivez-vous à la newsletter
Partenaires
INPI
bot
Dossiers les plus consultés

Cas d’école

Etudes

Gender marketing : savoir s’adresser aux femmes
Bas
Flash Player