Accueil » Revue des Marques » Sommaire » La revue des Marques numéro 86
Top
Revue des marques : numéro 86 - avril 2014
 

De l’ombre à la lumière

Grande première mondiale dans l’univers du design, Kifekoa-design est le premier site à présenter les créations des designers oeuvrant pour les marques. Designers de tous les « pays », ré-unissez-vous…

par Jean Watin-Augouard


kifekoa-design
Adidas, une marque seulement dédiée aux équipements sportifs ? Depuis quand la SNCF a-t-elle une identité sonore ? et qui l’a créée ? Qui a conçu la nouvelle identité visuelle de la raclette RichesMonts, des biscuits LU ? Quelle agence a créé le site du cognac Louis Royer ? Qu’elles portent sur la date de création, le nom du créateur ou de l’agence, la création elle-même, vos questions – designers et annonceurs –, ne doivent plus rester sans réponse. Et ce, dans six univers qui vous singularisent : packaging, identité visuelle, design produit, architecture commerciale, Web design et identité sonore. Rendez-vous sur le site Kifekoa-design, ouvert depuis décembre 2013.

L’étincelle créatrice

« Nomen est omen », « le nom est présage », prévenait Cicéron. Kifekoa-design le confirme. La promesse de la marque est dans la prononciation de son nom. L’écrire en phonétique permet d’avoir une marque visuellement particulière. En version française, « qui fait quoi-design » couvre, par le jeu des questions/réponses, l’univers du… design de marque. « À ce jour quarante- deux agences, pour l’heure françaises, présentent leurs créations et notre ambition est de les accueillir, très vite, toutes », souhaite Gérard Caron, son fondateur. Pionnier-défricheur (1), le « pape du design » est la personne toute désignée pour porter un tel projet et en être son ambassadeur, légitime et crédible. Au-dessus des coteries, des clans, concurrent de personne, il assure une totale neutralité et impartialité au site.
Quelle agence a créé P’tit Dop ? et de quel packaging s’est-elle inspiré ?
Quelle agence a créé P’tit Dop ?
et de quel packaging s’est-elle inspiré ?

Quelle agence a conçu cette nouvelle architecture commerciale ?
Quelle agence a conçu cette
nouvelle architecture commerciale ?

Qui a créé le Petit écolier, et quand ?
Qui a créé le Petit écolier, et quand ?

Quelle agence a conçu la nouvelle identité de LU, et quand ?
Quelle agence a conçu la nouvelle
identité de LU, et quand ?
Il est accompagné par Christophe Paymal et sa société Paymal Network, en charge de la production et du contrôle du contenu. Comment l’idée lui est-elle venue ? « Lors de mes rencontres fréquentes dans les agences de design et les entreprises oeuvrant dans l’univers des produits de grande consommation, je suis très souvent confronté à des questions portant aussi bien sur la date de création de tel packaging que sur le nom du créateur… et il m’arrive parfois d’être sans réponse ! Or, dans les autres univers du design comme l’ameublement, l’hôtellerie, l’automobile, on sait attribuer à tel designer, telle agence – Philippe Starck, Jean Nouvel… – la création, car on en parle dans de nombreux supports. Excepté quelques rares revues spécialisées, notre design de marque, lui, ne semble pas intéresser les médias. C’est au cours d’une réunion marketing récente chez Nestlé qu’une question portant sur la charte graphique de LU et l’agence qui l’a conçue a joué le rôle de déclencheur », raconte Gérard Caron.

Tra-ça-bi-li-té !

Si, pour le grand public, les designers peuvent travailler dans l’ombre, n’était l’égo de certains, il en va autrement dans l’univers du B to B, où la connaissance et la reconnaissance sont indispensables. « Ne pas savoir qui fait quoi est un handicap. Notre site offre donc un outil de traçabilité aussi bien pour le futur que pour le passé avec des portes d’entrée multiples », souligne Gérard Caron. Cet outil répond donc à deux questions : qui a fait quoi ? et sadatedeken ? – pardon, ça date de quand ? – « Chaque fiche présente le nom d’un produit, sa marque, la date de création ou de refonte dudit produit, et l’agence qui en est l’auteur ainsi qu’une description fournie par celle-ci. On offre ainsi aux agences qui se plaignent souvent de travailler dans l’anonymat et d’être considérées comme la dernière roue du carrosse une vitrine qui leur est dédiée et qu’elles peuvent enrichir sans limites. On leur demande de remonter le plus loin possible dans le temps de leur création, explique Christophe Paymal. On va remonter dans le temps, car il est des designs permanents qui évoluent de manière très discrète », ajoute Gérard Caron. La traçabilité permet également de rendre à César ce qui appartient à César, d’attribuer à la bonne agence la paternité de sa création. Ambition de l’équipe, qui, pour l’heure, travaille bénévolement, la présence sur le site étant gratuite la première année : « réussir le pari d’abord en France avant d’aller chasser sur d’autres terres ». Elle ne s’interdit pas, non plus, ultérieurement, d’élargir les thèmes au design industriel. « Amis designers, jouez la carte de l’union, sortez de l’anonymat et rendez par votre présence ce site exhaustif, donc pérenne », clame Gérard Caron. A bons entendeurs…
 
Gerard Caron

Gérard Caron

Fondateur, en 1973, de l’agence de design Carré Noir, la première agence de design marketing en France, qu’il préside jusqu’en 1998, Gérard Caron crée en 1999, avec Carole Réfabert, l’agence de prospective Scopes puis le webzine Admirable Design en 2003. Il préside, depuis 2007, les Pentawards, prix mondial du design produit.

 

Notes

1 Le patronyme Caron tire son origine du métier de charron, artisan qui fabrique des chariots et des machines agricoles, mot issu du latin carrus qui désigne un char à quatre roues qui conduit vers de nouveaux horizons, aide à défricher des nouvelles terres…
Le Code de la propriété intellectuelle n'autorisant, d'une part, que les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privée du copiste et non destinées à une utilisation collective, et d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayant cause est illicite. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle
Bot
Rechercher

Newsletter

Restez informés sur les nouveaux articles disponibles depuis le site. Inscrivez-vous à la newsletter
Dossiers les plus consultés

Cas d’école

Etudes

Gender marketing : savoir s’adresser aux femmes
Bas