Accueil » Revue des Marques » Sommaire » La revue des Marques numéro 61
Top
revue des marques numéro 61 - janvier 2008
 

L'Oréal Grand ou l'innovation Public France durable

Les marques de L'Oréal Grand Public : Garnier, L'Oréal Paris, Dop, Ushuaïa... entendent être perçues comme "écocitoyennes".

Entretien avec Alain Ducasse


L'Oréal Grand ou l'innovation Public France durable

"A l'aube du XXIe siècle, le géant mondial de la beauté se doit de montrer l'exemple en matière de développement durable", peut-on lire dans le dernier rapport du groupe L'Oréal. Terrain privilégié : l'innovation durable. Accroître la part des matières premières renouvelables d'origine végétale, protéger la biodiversité, poursuivre l'analyse des cycles de vie des matières premières, aider les fournisseurs à intégrer les questions de développement durable, autant d'objectifs définis par le groupe. Sur le plan des ingrédients, L'Oréal a élaboré en partenariat avec ses fournisseurs une méthode d'évaluation des ingrédients sur la base de vingt-cinq critères de durabilité, mesurant les impacts sociaux, environnementaux et sur la biodiversité. Actuellement, 40 % des matières premières utilisées sont d'origine végétale, et donc renouve-lables. L'objectif est d'accroître ce taux et de mettre au point des ingrédients à faible écotoxicité et biodégradables.

 

Ushuaïa protecteur des arboretums

L'Oréal Grand ou l'innovation Public France durable

Ushuaïa soutient l'Office national des forêts (ONF) depuis 2000, pour restaurer et reboiser des arboretums, sites naturels préservés représentatifs de la biodiversité forestière. Destinée à la valorisation, à la préservation et à l'étude d'espèces végétales souvent menacées dans leur aire d'origine, cette action constitue un enjeu majeur face au réchauffement climatique. Entre 2000 et 2007, Ushuaïa a financé la restauration de quatre arboretums : celui de la Jonchère, en Haute-Vienne, celui de Ripaille, en Haute-Savoie, celui de Pezanin, en Saône-et- Loire et celui du Cranou, dans le Finistère. En 2008, Ushuaïa renouvellera son soutien à l'ONF pour quatre ans à travers un programme de valorisation des réserves biologiques dans la forêt domaniale de l'Esterel (Côte d'Azur). L'objectif de la marque est de protéger et de valoriser le site en entretenant son patrimoine biologique exceptionnel. La création d'une grande réserve devra permettre de mieux connaître, préserver et faire partager les richesses naturelles du site.

Chimie verte

L'Oréal Grand ou l'innovation Public France durable

La marque L'Oréal Paris a fait appel aux principes de la chimie verte pour la conception et la mise au point de nouveaux composés biodégradables et biocompatibles. A titre d'exemple,citons le produit Derma Genèse au proxylane et à l'acide hyaluraunique. "L'association unique et l'action complémentaire de ces deux actifs agissent sur l'écosystème cellulaire pour favoriser la création de nouvelles cellules, et permet ainsi de stimuler la vitalité cellulaire",explique Geneviève Dupont,directrice de la communication de la division des produits Grand Public de L'Oréal France. Sept ans de recherche pour le proxylane,molécule qui repose sur un concept de biomimétisme. C'est un dérivé du xylose sélectionné pour son efficacité à susciter et à stimuler la synthèse des GAG (glycosaminoglycanes :principaux composants de la matrice extracellulaire dermique qui sont intimement liés à la vitalité de la peau). L'analyse "chimie verte" du proxylane a été réalisée à trois niveaux : origine (xylose issu du bois de hêtre), procédé de synthèse (direct et optimisé, respectueux de l'environnement), et données environnementales (facilement biodégradable, non bioaccumulable, et non écotoxique). C'est une molécule "eco-friendly". Naturellement présent dans la peau, l'acide hyaluraunique compose les GAG à hauteur de 70 %. Citons aussi Accord Parfait Minéral de L'Oréal Paris, première marque à proposer en grande distribution une gamme de maquillage formulée à 100 % à partir de minéraux finement broyés. Elle exclut tout corps gras, agent chimique, parfum, conservateur et elle est dotée de filtres minéraux anti-UV."Ce maquillage est véritablement bienfaisant pour la peau et la respecte à 100 %", souligne Geneviève Dupont.

Chez LaScad, le poids de chaque flacon de gel-douche Ushuaïa a été réduit de 1,75 g en 2006, soit une réduction de douze tonnes de plastique au total dans l'année.

Cycle de vie

L'Oréal Grand ou l'innovation Public France durable

Depuis les années 1990, L'Oréal adopte une démarche proactive pour réduire l'impact environnemental de l'emballage. En 2006, la recherche packaging du groupe a réalisé une analyse de cycle de vie avec le flacon de shampoing Elsève. Elle a montré que la fabrication de la matière était l'étape ayant le plus d'impact. Ces résultats ont incité L'Oréal à persévérer dans le programme d'allègement des emballages entamé au début des années 1990. Ainsi, le flacon Fructis a été allégé de 5,5 g depuis son lancement en 1996, permettant une réduction des impacts tout au long de son cycle de vie.Chez LaScad (filiale de L'Oréal),le poids de chaque flacon de gel-douche Ushuaïa a été réduit de 1,75 g en 2006, soit une réduction de douze tonnes de plastique au total dans l'année.Les flacons L'Oréal s'intègrent parfaitement dans les filières de recyclage.Leur recyclage va permettre de générer une nouvelle matière qui sera utilisée pour d'autres applications, voire pour des flacons. Pour son matériel de théâtralisation en point de vente L'Oréal Paris utilise aujourd'hui moins de PLV métal (ressource non renouvelable), au profit de PLV carton. Par ailleurs, pour l'emballage des produits Garnier avant de les disposer dans les points de vente, l'objectif de la marque est, à terme, de ne plus faire appel qu'à des fournisseurs de carton accrédités par le FSC (Forest Stewardship Council), organisme international pour la préservation de la forêt mondiale qui certifie le bois provenant de ressources durables. Fructis s'engage pour l'environnement : le flacon a été allégé de 23 % en dix ans. C'est en partenariat avec un fabricant européen de papier que L'Oréal a développé un carton respectueux de l'environnement : Trulor. L'environnement est aussi l'affaire des salariés : le Floréal, immeuble à Clichy qui rassemble les marques Produits Grand Public de L'Oréal en France, est le premier site du groupe à utiliser des produits écologiques pour l'entretien de ses bureaux !



L'Oréal Grand ou l'innovation Public France durable

Entretien avec Alain Ducasse

directeur général L'Oréal Grand Public

Pourquoi les marques de cosmétiques doivent-elles s'intéresser au développement durable, et comment ?

Nous devons prendre en compte cette préoccupation de fond,c'est un devoir social envers nos consommateurs. C'est une conviction qui est soutenue à travers l'ensemble de nos marques et cela doit aussi être une préoccupation quotidienne permanente. Sur notre site, le Floreal, le papier blanc est remplacé par du papier recyclé,toutes nos lampes sont basse tension et notre climatisation est étudiée pour consommer peu d'énergie. Nous avons des économiseurs d'eau, des détecteurs de présence pour utiliser l'électricité seulement quand nécessaire, nous trions et recyclons tous nos déchets avec vingt et une filières de tri identifiées et nous avons réduit les émissions de gaz à effet de serre de nos transports de fret.Tout cela fait partie de notre vie quotidienne du matin au soir. Pour nos produits c'est la même chose, la réduction de notre impact sur l'environnement est une priorité à chaque étape de la vie du produit : choisir des matières premières à faible impact environnemental et social, réduire à la source le poids et le volume,ainsi que la teneur en substance de certains emballages, etc., jusque dans nos usines où ils sont fabriqués, qui cherchent tous les jours des baisses importantes de consommation en énergie, en eau ou en papier-carton, avec des tableaux de bord pour suivre les améliorations.

Le développement durable doit-il se décliner différemment selon les territoires de marque ?

Il est vrai que les produits grand public de L'Oréal répondent à l'évolution et à la variété de la société française par un portefeuille de marques très diverses qui font partie du quotidien de quarante millions de Français. Et en ce qui concerne la partie écologique du développement durable, si chacune va rejoindre une politique commune regroupant entre autres la politique sur les ingrédients,la sécurité, les pratiques commerciales équitables, le respect de l'environnement par nos usines et bâtiments,etc.,chaque marque va avoir sa particularité : Ushuaïa en aidant à restaurer des sites naturels ; Garnier (Fructis, Ultra-Doux...), dont tous les produits sont composés autour du triangle santé, nature et soin et qui croit fermement que le pouvoir de la science se trouve dans le pouvoir de la nature,est de fait inscrite dans la naturalité par ses formules et prolonge cela dans ses emballages.Enfin,L'Oréal Paris,dont le territoire est le "Luxe accessible" qui offre le meilleur de la technologie L'Oréal à un prix modéré,travaille beaucoup sur ses ingrédients "verts"ou "eco-friendly".

La division Produits Grand Public de L'Oréal est-elle également concernée par les autres piliers du développement durable ?

L'Oréal Grand ou l'innovation Public France durable

Le développement durable est à la fois environnemental, social et économique. D'un point de vue économique, notre division emploie 2 400 collaborateurs, sa performance et sa part de marché (plus de 50 % dans toutes les catégories des produits capillaires,par exemple) montrent qu'elle crée indéniablement de la valeur. D'un point de vue social, nous pouvons dire que la diversité est dans l'ADN de nos marques, car elles s'adressent aux consommateurs, sans distinction de race, d'origine culturelle ou de niveau social. Et nous cherchons à être actifs dans la vie de la cité, en particulier dans le 93, où nous sommes implantés :par exemple par notre parrainage de l'opération "Nos quartiers ont du talent",notre partenariat avec le lycée Auguste-Blanqui, nos journées d'actions solidaires fondées sur le bénévolat de plus de cent salariés de Garnier (à Saint-Ouen et à l'usine de Garnier), ou encore par nos collaborateurs de Saint- Ouen qui donnent de leur temps pour apprendre le français aux personnes travaillant à l'entretien ou à la restauration sur notre site.



Le Code de la propriété intellectuelle n'autorisant, d'une part, que les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privée du copiste et non destinées à une utilisation collective, et d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayant cause est illicite. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle
Bot
Rechercher

Newsletter

Restez informés sur les nouveaux articles disponibles depuis le site. Inscrivez-vous à la newsletter
Partenaires
INPI
bot
Dossiers les plus consultés

Cas d’école

Etudes

Révolution commerciale, révolution pour les marques ?
Bas
Flash Player