Accueil » Revue des Marques » Sommaire » La revue des Marques numéro 61
Top
revue des marques numéro 61 - janvier 2008
 

L'emballage plastique : la vision de la CSEMP

Par Françoise Gerardi


Mille neuf cent quatre-vingt-treize, année à marquer d'une pierre blanche pour l'industrie de l'emballage. L'enjeu du recyclage devient un axe stratégique majeur. Aujourd'hui, les résultats témoignent des efforts engagés.

Au coeur du processus, le système de gestion des déchets d'emballages ménagers illustre sa pertinence, comme en témoigne la création, par la filière plastique, de Valorplast, partenaire d'Eco-Emballages.Succès également pour Ecofut, Eco PSE et Recyfilm, structures dédiées au traitement des emballages industriels commerciaux plastiques.
Par son effet d'entraînement, en termes non seulement d'emplois mais aussi de vitalisation du tissu industriel,l'activité du recyclage est un acteur à part entière, au même titre que les produits recyclés, grâce à l'optimisation des process industriels, la performance des systèmes de tri et la qualité des matières régénérées. En amont de la création des emballages,l'écoconception participe de la performance du recyclage grâce, en particulier, à la réduction des emballages. Confrontée à la raréfaction des matériaux issus des ressources fossiles, notre société doit développer ceux issus des ressources renouvelables. L'objectif seraient que ces matériaux soient, d'ici 2015, à l'origine de 5 à 10 % des emballages et films plastiques.
L'industrie du recyclage des emballages plastiques place le développement durable et ses trois critères que sont l'environnement,le social et l'économie,au coeur de ses préoccupations majeures.

L'emballage plastique : la vision de la CSEMP


Notes

Françoise Gerardi - Délégué général de la CSEMP (Chambre syndicale des emballages en matière plastique)

Le Code de la propriété intellectuelle n'autorisant, d'une part, que les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privée du copiste et non destinées à une utilisation collective, et d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayant cause est illicite. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle
Bot
Rechercher

Newsletter

Restez informés sur les nouveaux articles disponibles depuis le site. Inscrivez-vous la newsletter