Accueil » Revue des Marques » Sommaire » La revue des Marques numéro 60
Top
Revue des Marques - numéro 60 - octobre 2007
 

Oenobiol Homme, les femmes n'ont plus le monopole...

Leader du marché des compléments beauté, le laboratoire Oenobiol1 s'adresse aujourd'hui aux hommes désireux de prendre soin d'eux, avec toujours le même principe depuis 1985 : la beauté par la nutrition.

Entretien avec Philippe Charrier, vice-président d'Oenobiol
PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN WATIN-AUGOUARD


Pourquoi se lancer en janvier 2007 dans l'univers des hommes, après Omega Pharma et son produit XL-S for men ?

Oenobiol Homme, les femmes n'ont plus le monopole...

Philippe Charrier : Les hommes veulent de plus en plus préserver leur capital beauté et santé. Or, à ce jour, aucune marque ne propose une gamme de compléments beauté complète pour l'homme. Aussi Oenobiol, initiateur du concept de beauté par la nutrition en 1985, en pharmacie et parapharmacie, innove de nouveau en 2007, en proposant une gamme de nutri-beauté pour les hommes. Cette gamme répond à leurs besoins spécifiques, car leur profil nutritionnel diffère de celui des femmes. Il est scientifiquement démontré qu'un apport de vitamines et de minéraux leur est bénéfique, tant pour leur santé que pour leur forme. L'étude SU.VI.MAX, étude nutritionnelle menée pendant sept ans et demi sur 13 017 sujets, a montré des différences significatives entre les besoins nutritionnels des hommes et ceux des femmes. Au terme de cette supplémentation, on observe une diminution de 31 % du risque de cancer et de 37 % du risque de décès chez l'homme, tandis qu'il n'y a pas d'effet chez la femme. Cela s'explique par des statuts et des profils nutritionnels différents : les hommes consomment moins de légumes et de fruits et ont un statut en antioxydants inadéquat. Les compléments alimentaires sont donc particulièrement indiqués chez les hommes. N'oublions jamais que nous sommes ce que nous mangeons. Oenobiol préconise donc de faire de la prévention par la nutrition.

N'oublions jamais que nous sommes ce que nous mangeons. Oenobiol préconise donc de faire de la prévention par la nutrition.

Quels types de produits proposez-vous ?

Philippe Charrier : Oenobiol propose du sur-mesure avec un Solaire Intense aux carotenoïdes filtrants (incolores) : le phytoene filtrant les UVA et le phytofluene filtrant les UVB pour une meilleure protection. Soulignons que la consommation d'Oenobiol Solaire destiné aux femmes était masculine à 10 % ! Nous proposons également un Fortifiant Capillaire à l'Actizinc®, zinc particulièrement biodisponible nécessaire à la synthèse endogène de kératine. Enfin, notre Sculptant Corps est le premier complément minceur à l'Actichrome®, il permet de réduire la masse grasse dès la sixième semaine et d'améliorer le rapport graisse/muscle.

Pour quels hommes ? Est-ce un phénomène générationnel ?

Oenobiol Homme, les femmes n'ont plus le monopole...

Philippe Charrier : On s'adresse à tous les hommes qui ont le souci de leur apparence, de leur santé, dans la tranche d'âge 30-35 ans. Le consommateur Oenobiol connaît son capital beauté et veut l'activer. Il sait se prendre en charge, fait attention à sa nourriture, fait de l'exercice. C'est une personne proactive qui utilise Oenobiol comme un accompagnement.

Les compléments alimentaires sont-ils efficaces ?

Philippe Charrier : Nos recherches cliniques le prouvent. La recherche entreprise par Oenobiol a pour objectif de démontrer l'intérêt d'actifs nutritionnels pour la beauté et le bien-être, et de valider la synergie entre la nutribeauté et la cosmétique. Nous démontrons scientifiquement le bien-fondé des bénéfices promis. Ainsi, notre taux de satisfaction consommateur est de 95 % sur les produits solaires. Oenobiol est l'accompagnement idéal d'un bon profil nutritionnel.

Les promesses publicitaires ne sont-elles pas parfois excessives ? Un surdosage ne risque-t-il pas d'être nocif pour la santé ?

Oenobiol Homme, les femmes n'ont plus le monopole...

Philippe Charrier : Les promesses publicitaires correspondent aux avancées de la recherche et font l'objet d'un consensus scientifique aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis ou en Asie. Toutes nos allégations sont fondées sur des études cliniques. Les compléments alimentaires Oenobiol contiennent des doses nutritionnelles de micronutriments, vitamines et minéraux, spécifiques, ils et s'adressent aux personnes en bonne santé ayant des besoins spécifiques, ils n'entraînent pas de surdosage et permettent au contraire de réduire certaines déficiences. D'ailleurs, une récente étude commanditée par l'AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) concluait en 2005 qu'en France la consommation de suppléments apportait un bénéfice nutritionnel et n'entraînait pas d'apport excessif de vitamines.

Notre taux de satisfaction consommateur est de 95 % sur les produits solaires. Oenobiol est l'accompagnement idéal d'un bon profil nutritionnel.
Oenobiol Homme, les femmes n'ont plus le monopole...

Quelle est votre stratégie de communication ?

Philippe Charrier : Nous souhaitons montrer l'ultrabeauté comme preuve d'efficacité de nos produits, avec une utilisation massive de la télévision.

Oenobiol, une marque franco-française ?

Philippe Charrier : Nous avons pour projet d'internationaliser la marque et c'est d'autant plus nécessaire que la législation, maintenant européenne, est de plus en plus favorable aux compléments alimentaires.

 

Notes

1 - Oenobiol vient du grec, oenos, le vin, associé à biologique. Médecin nutritionniste, le docteur Marie Bejot a créé le laboratoire Oenobiol en 1985, qui lance son premier produit, une capsule hydratante aux acides gras oméga 3. En 1989, elle lance Oenobiol Solaire, un concept innovant : une capsule solaire qui ne colore pas la peau mais la protège et l'aide à mieux bronzer en activant la synthèse de mélanine.

Le Code de la propriété intellectuelle n'autorisant, d'une part, que les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privée du copiste et non destinées à une utilisation collective, et d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayant cause est illicite. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle
Bot
Rechercher

Newsletter

Restez informés sur les nouveaux articles disponibles depuis le site. Inscrivez-vous à la newsletter
Dossiers les plus consultés

Cas d’école

Etudes

L
Bas
Flash Player