Accueil » Revue des Marques » La revue des Marques numéro 52
Top
Revue des marques : numéro 52 - Octobre 2005
 

Marques, valeurs et engagements

C'est bien entendu aux marques elles-mêmes qu'il appartient de se mobiliser pour renforcer sans cesse les avantages tangibles qu'elles offrent et les valoriser par une communication individuelle voire collective suffisamment soutenue.

par Alain DE CORDEMOY.

 

Alain DE CORDEMOYA une époque où les médias remettent régulièrement en cause le statut et l'avenir des marques nationales, nous avons jugé utile de rappeler ce qui fait leur spécificité par rapport à leur environnement concurrentiel.

Si les repères des consommateurs évoluent et qu'ils accordent désormais plus facilement le statut de marque à ce qu'ils appelaient, il y a encore peu, les marques de magasins (étude Prodimarques/Thema, juin 2005), il n'en demeure pas moins qu'ils établissent toujours une frontière bien distincte entre ces dernières et les grandes marques.

En effet, toujours selon cette étude, celles-ci bénéficient d'une identité forte synonyme de constance et de stabilité. Leur qualité et leur fiabilité sont reconnues, de même leur savoir-faire, hérité d'un passé parfois lointain, auréolé d'une véritable dimension patrimoniale. Cette référence au passé se trouve contre balancée par une vision nettement plus moderniste qui les appréhendent globalement comme une véritable locomotive de l'innovation.
Ces valeurs sont certes reconnues mais n'apparaissent pas toujours, avec une évidence suffisante qui pousserait les consommateurs à davantage de réflexion au moment de leur choix.

C'est bien entendu aux marques elles-mêmes qu'il appartient de se mobiliser pour renforcer sans cesse les avantages tangibles qu'elles offrent et les valoriser par une communication individuelle voire collective suffisamment soutenue. Prodimarques, et c'est son rôle a souhaité apporter sa contribution en publiant une plaquette encartée dans cette revue qui rappelle clairement à tous les valeurs et les engagements des marques. Bonne lecture.

Le Code de la propriété intellectuelle n'autorisant, d'une part, que les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privée du copiste et non destinées à une utilisation collective, et d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayant cause est illicite. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle
Bot
Rechercher

Newsletter

Restez informés sur les nouveaux articles disponibles depuis le site. Inscrivez-vous la newsletter
Flash Player